dimanche 14 décembre 2014

VERS LES ILES DU CAP VERT avec la Cuvée ATLANTIQUE












Après escale à Las Palmas de Gran Canaria, TRES HOMBRES fait route vers les Iles du Cap Vert, près de la Mauritanie.
Au coeur du navire, notre Cuvée ATLANTIQUE laisse s'accomplir les "miracles" de la bonification. A vrai dire, il n' y a pas de miracle !  Il n' y a qu'une nature, ici "une part de nature" la Cuvée ATLANTIQUE, qui laisse advenir en son sein, les effets du roulis et du tangage.
Chaque jour, nous suivons  les températures de l'eau et de l'air, ainsi que la force des vents et leur direction. Laisser se bonifier un vin est un acte complexe. Une trame, une tresse d'accompagnements.

N'oublions pas que l'aventure de la Cuvée Atlantique est portée par Guillaume Le Grand et TOWT.www.towt.eu Un grand merci à toute l'équipe !



vendredi 5 décembre 2014

TOUS DES "GIBOULOTS" RESISTANTS !


Avril 2009. Bourgogne. Emmanuel GIBOULOT dans sa vigne à Beaune. Premier tournage pour le film  "L'ESPRIT DU VIN , Le réveil des terroirs" d'Olympe et Yvon Minvielle*. Un grand moment chaleureux, sous une pluie battante !  


" Relaxé !" Un grand merci à Emmanuel et à tous ceux qui l'ont soutenu !
Nous sommes tous des Giboulots résistants !

Résistants aux normes administratives, européennes, professionnelles, ou autres et partisans de la créativité singulière et collective.
Les égarements de la raison administrative, ces inconséquences, son absence de cohérence aurait pu conduire Emmanuel Giboulot en prison et le soumettre à une forte amende.
Fort heureusement ce ne fut pas le cas, et la décision d'appel qui vient d'être rendue le 4 décembre 2014, le relaxe de toute mise à disposition de la justice.
Cet heureux résultat n’est pas né de rien. Il  est le produit de la détermination et de la résistance d'Emmanuel à toutes les pressions qu’il a du subir, mais aussi de l’appui chaleureux de tous ceux qui l'ont accompagné pendant cette épreuve .
Merci Emmanuel pour l'exemple que tu nous donnes à tous, vignerons en biodynamie.
Espérons que beaucoup s'en souviendront !
 *Vignerons du groupe Renaissance des Appellations. Château Lagarette

lundi 24 novembre 2014

LA SAVOURATION. Expérience unique pour les fêtes !


Pour ces fêtes de fin d’année, avec le vin de Lagarette, nous vous proposons une expérience unique :  Entrez dans l’univers de la savouration avec de vieux millésimes de la Cuvée Cyrus, partagez le voyage du “TRES HOMBRES” dans les mers du Sud et allez à la rencontre de la "Cuvée Atlantique" du Château Lagarette !


SAVOURATION
La savouration s’est l’antonyme de la dégustation conventionnelle !
La dégustation conventionnelle repose sur l’analyse et la comparaison.
La savouration nous ouvre à l’approche intime d’un vin, la compréhension de sa construction et de ses évolutions, l’appréciation de son dialogue permanent avec le temps qui passe. De cuvées en cuvées.
Dans la savouration, il y a du ralentir, du "lâcher prise", du respect pour le produit et ceux qui l’ont fait. Savourez, c’est comprendre que le vin est un être vivant,  dont l’accomplissement n’est jamais terminé.
Savourez : comprendre la vitalité au travail dans le corps du vin.

LA CUVEE ATLANTIQUE
Pour tous les amateurs de vins à la recherche de vins sincères la cuvée Atlantique de Lagarette sera une rencontre bonheur, après 9 mois en mer, ballotée par tous les vents de l'Océan, et la houle.

VOYAGER
Avec TOWT et le “TRES HOMBRES”, Chateau Lagarette a pris la route des caraïbes pour rappeler à nos mémoires aujourd’hui encombrées par l’insignifiant et les bavardages de la communication , l’experience, bien réelle, de ces vins bordelais, qui traversaient l’Atlantique, puis revenaient au port de Bordeaux plus élégants, plus affinés plus agréables à boire.
Mais pourquoi ce voyage de neuf mois sur l’Atlantique ?
Pour découvrir et mieux comprendre, que la savouration ne peut être que le produit d’un parcours d’un accompagnement du vin qui se construit dans l’épaisseur du temps qui passe.
Plusieurs barriques de Lagarette, Cuvée Atlantique, ont embarqué en Novembre au Port de Douarnenez. Elles seront de retour à Douarnenez puis à Bordeaux en juillet 2015.  9 mois sur l'Océan !  Une naissance ! Une joie ! 
Yvon Minvielle  yvonminvielle.thesee@orange.fr

jeudi 13 novembre 2014

VOYAGE EN MER ? Yvon se souvient.... c'était en 1961 !



Le 4 novembre 2014, le voilier "TRES HOMBRES" a accosté au port de Douarnenez. Il a embarqué des barriques du Château Lagarette pour "vivre" l'Atlantique et parcourir les Caraïbes, s'approcher des côtes brésiliennes, accoster à Belem, aller aux Canaries, aux Açores,  puis revenir vers l'Europe en juillet 2015. Il a passé l'Ecluse le 13 novembre, au petit matin, pour le grand large.
Pour Château Lagarette, après 9 mois sur l'Océan : Naissance de la Cuvée ATLANTIQUE !

Yvon se souvient... c'était il y a plus de 50 ans : 
 "Le 3 juillet 1961,  le "Saint-Vincent" quitte le port de Bordeaux pour la côte d'Afrique de l'Ouest avec tout au bout de la route le port de Lobito en Angola. Je suis à bord pour trois mois, en tant que pilotin,  une sorte de stage pré-professionnel auxquels peuvent avoir accès tous ceux qui prétendent ou envisagent de passer le concours d'entrée dans les écoles de la marine marchande. Ce que alors j'envisageais très sérieusement de faire.

Plus de 50 ans séparent ces deux moments maritimes.  Que d'histoires entre les deux. Des rêves,  de l'éveil, du bonheur, de  la tristesse, de la joie partagée. Une vie qui se déplie comme elle peut. La construction d’un « vivre pour soi et avec les autres, ou l’inverse» dans les interstices d'une histoire collective, pas toujours agréable à vivre, qui souvent nous malmène mais nous laisse aussi des espaces de liberté et de créativité.

Jusqu'en juillet  2015  suivre  le « TRES HOMBRES » dans son périple .
Escale après escale et  faire revivre à l’occasion de ce voyage mes imaginaires du Saint-Vincent. Imaginaires parce que quelquefois je ne sais plus où  se loge le réel le vrai , enfin celui qui se présente comme tel. 50 années de mémoire c’est beaucoup, des choses fortes  m’ont marqué  d’autres se sont quelque peu effacés il y a des instants inoubliables, imprimés en quelque sorte.
Certains dirait qu’ils font tâche. Leur adhérence s’impose . Ce sont des « aspirateurs » des « fixateurs » de mémoires.

Le 7 novembre au matin,  je suis dans le TGV,  Olympe m’appelle, pour me dire que nos barriques sont à bord. Elles ont été placées à tribord . Je me souviens de ma première cabine à bord du Saint-Vincent . Elle aussi se trouvait à tribord du navire.  C’est « bonne matière » pour le parallélisme que  je souhaite  déplier entre les deux voyages. Il y avait deux hublots dans cette cabine.
Une image s’installe. Prégnante, indécolable pour l’instant.
La tête hilare d’un « Crew men » passe par le hublot. Comment t’appelles tu ? I am Napoléon . Ce Napoléon là est devenu mon ami ".
à suivre.....


mercredi 12 novembre 2014

"Cuvée ATLANTIQUE" LE GRAND VOYAGE AVEC "TRES HOMBRES "

 EVENEMENT  5 Novembre 2014 Le port de  DOUARNENEZ




LE VOILIER CARGO "TRES HOMBRES" sans moteur, est arrivé le 5 novembre, sous un soleil splendide, à Douarnenez pour livrer de la " bière biologique". Il va repartir dans les prochains jours avec des barriques de vin en "biodynamie" dont les barriques du Château LAGARETTE enlevées au domaine, pour un très lent et très long vieillissement du vin sur l'Océan Atlantique, au rythme des vents et de la houle, pendant 9 mois, .... une belle aventure pour lui.... "Il va se bonifier d'une manière exceptionnelle" comme disaient les anciens ....
La Cuvée ATLANTIQUE du Château Lagarette, nous attend au retour.

Beaucoup d'émotions...
Les barriques de Lagarette ont commençé à passer une nuit sur le pont du voilier. Les brumes de la Bretagne à Douarnenez ont carressé tendrement le bois pour l'humidifier en donnant tout le parfum et les saveurs des embrums. Puis le lendemain matin,  journée à tribord.... quelle aventure pour notre vin...."Vivre" et " faire vivre" avec nous  ce grand voyage pendant 9 mois. La traversée de l'Atlantique  : vers le Brésil, les Antilles , les Açores, et bien d'autres destinations à faire rêver . Elles rappellent à Yvon d'anciens grands voyages vers l'Afrique lorsqu'il a été embarqué comme "pilotin" il y a bien longtemps.... Et là aussi que d'histoires a-t-il à raconter..!

Lagarette remercie Guillaume Le Grand pour l'organisation de ce magnifique voyage !
A suivre.... Nous aurons des nouvelles à partager tous les mois.
chateaulagarette@orange.fr





jeudi 16 octobre 2014

De la "savouration" à Lagarette !


 Samedi 18 Octobre de 11 h A 13 h       
Château Lagarette, Route du Bourg 33360 Camblanes et Meynac ( près de l'église)

« Les Journées nationales du goût » c’est le 16 et le 17 octobre prochain.  Un événement national que nous vous proposons de poursuivre le samedi 18 octobre. Avec nous et à notre manière à Lagarette autour de cinq millésimes de la cuvée Cyrus. Une verticale !

CYRUS 2006, 2007, 2009, 2010, 2012 .

Une occasion  pour réfléchir et échanger en dégustant sur ce que veut dire « Savourer ». Appréhender la multiplicité des saveurs, la diversité de leurs origines, le lâcher prise devant l’étiquette , les temps de la dégustation, la part de la scénarisation et tout le reste...

ITINERAIRE CONSEILLE
10 h "Le Grand Marché" au coeur du Village de Camblanes, à 200 m du Château Lagarette
11 h  Château Lagarette pour la "savouration" de la verticale CYRUS.

LA CUVEE CYRUS
Pour tous les amateurs de vins à la recherche de vins sincères le Cyrus de Lagarette ne peut être qu'une rencontre bonheur.
C'est un vin qui exprime  avec force le lieu dont il est issu,  la roche mère, le sol, les minéraux, le terroir, l'environnement.
C'est un Bordeaux rare. 100 % Cabernet franc issu d'une très jolie parcelle exposée au levant et travaillé en bio dynamie.
Cyrus  vous donne à vivre un ressenti rare.  Une expression faite de finesse et d'arômes en harmonie.
La matière est présente .  Elle ne s'impose pas.  Discrète elle nous invite à partager les  minéralités  de ce vin singulier.

Merci de confirmer votre présence. A très bientôt.
Olympe et Yvon Minvielle 0603463060 / 0614138966    chateaulagarette@orange.fr

mardi 30 septembre 2014

La question de la nourriture ? Les biodynamistes avant-gardistes !




 

Réponse d' Yvon Minvielle le 28 septembre, à ces questions :

Mais pourquoi donc se demandent certains? ont-ils le désir et le besoin de  produire et réaliser un film sur “les batailles du bio, vers la citoyenneté alimentaire” après avoir produit et réalisé, le film “L’Esprit du vin, le réveil des terroirs” ?  Quelles sont les causes, où sont les liens, quelles sont les cohérences ?


 

Y. M. :   " Nous pensons que les  pratiques professionnelles des vignerons en biodynamie dont il est question dans le film “L’Esprit du vin, le réveil des terroirs “  sont des pratiques avant-gardistes porteuses d’une philosophie de la nature, dont les contours et les visées sont en pleine cohérence avec les exigences et défis que nous adresse le moment présent : Harmonies, recherche des équilibres, bonnes utilisation des énergies, prise en compte de nos positions dans le cosmos, compréhension de nos humanités, de leur diversité, de leur singularité, recherche des cohérences "culture/nature", "présent/passé", "macrocosme microcosme", " visible et non visible", etc.  

Il nous fallait donc faire un pas de plus !

Aborder les questions de la nourriture, de la santé et du vivre ensemble et tenter de porter plus loin ce que nous avions lu et compris lors de  la conception, réalisation et production de notre film avec Olympe   “L’Esprit du vin, le réveil du terroir” avec la participation de 22 vignerons du Groupe Renaissance des Appellations autour de Nicolas Joly,  "Coulée de Serrant".www.coulee-de-serrant.com  

Mais d’autres expériences de vie s’ajoutent à cette première ouverture. Nous avons  la chance extraordinaire d’être nous-mêmes vignerons et producteurs de vin en biodynamie au Château Lagarette. Les pratiques vigneronnes de cette approche très traditionnelles,  nous ne nous sommes pas contentés de les décrire dans notre film “L’Esprit du vin le réveil des terroirs” nous les connaissons de l’intérieur, dans leurs logiques internes, dans leurs façonnements intimes.

Nous sommes aussi des militants actifs du mouvement Slow Food et au sein des différentes communautés qui constituent cette organisation nous tentons de comprendre et d’apprendre la diversité des pratiques nourricières. Nous sommes sensibles aux liens profonds que ce que nous appelons la nature tisse avec notre humanité par le moyen de la nourriture.

 
Tout était donc là, présent et disponible. Il nous fallait faire ce film. Nous sommes en marche. Rejoignez-nous. Nous avons besoin de tous pour réussir ce projet. Merci.


yvonminvielle.thesee@orange.fr - 06 03 46 30 60
www.lesbataillesdubio.fr

1er Octobre ! De "L'Esprit du vin" aux " Batailles du BIO "

1er Octobre 2014, tous sur la plateforme KissKissBankBank


Lancement du crowndfunding, "financement par la foule" pour le film “ LES BATAILLES DU BIO”, vers la citoyenneté alimentaire…




Après le film “ L’ESPRIT DU VIN, le réveil des terroirs” sur la viticulture en biodynamie et la sincérité des vins,  Olympe et Yvon Minvielle vignerons en biodynamie et cinéastes, espèrent avec le crowndfundng ( financement par la foule) sensibiliser les consommateurs qui ont le droit de savoir la vérité sur ce qu’ils mangent et sur ce qu’ils boivent.

Tous ceux intéressés sont invités à relayer les informations de ce film par tousles moyens, sms, réseaux sociaux, etc... et à soutenir financièrement ce projet de film  en échange de contreparties à partir de 5 € ( voir le site,  onglet contreparties, www.lesbataillesdubio.fr)

Pourquoi ? Parce que, de la qualité de notre nourriture dépend le moment plaisir du repas partagé avec nos familles nos amis et nos proches mais aussi la création ou la re-création autour de la table d’ espaces citoyens susceptibles nous l’espérons nous le souhaitons de participer de la Refondation de nos démocraties.

Sans oublier toutes les conséquences économiques d’un tel choix  à savoir  soutenir ou  relancer une agriculture paysanne et de proximité, repenser les transports et la transformation des aliments de base ,leur distribution mais aussi et surtout créer de l’emploi, diminuer les dépenses de santé, etc.

C’est donc le 1° Octobre le grand démarrage du projet “Les batailles du BIO, vers la citoyenneté alimentaire !

On largue les amarres, on déplie la grand-voile et en route vers le grand large et la belle aventure. L’ aventure de tous pour que vive ce film où seront portées en avant nos volontés d’agir en tant que citoyens dans les univers de la nourriture, de la démocratie et du développement économique de nos territoires. . Production, Transformation, Transport, Distribution, Consommation, Plaisir et bon usage, pour que nos vies collectives, notre vivre ensemble et nos santés soient meilleures

Premier objectif avec KissKissBankBank : 40 000 € . Budget global du film plus de 200 000 €:  Financements citoyens, privés, publics, sponsors, mentors etc.  Sortie prévue fin juin 2015.

contact@lesbataillesdubio.fr



 

mardi 16 septembre 2014

VIVA SAPORTA !


Viva Saporta !
Une suite en deux questions.
Lors du débat Isabelle Saporta a fait comme elle a pu pour faire passer ses idées, les défendre et ouvrir des brèches pour donner place à de la controverse.
Il n’y a eu ni débat ni controverses. Simplement des positions que de manière, un peu brutale, on se jette à la face, pour marquer son territoire.

Dommage ! Car il y a deux questions radicales qui départagent les impétrants viticulteurs :  
La première concerne l’état sanitaire du sol du domaine, la seconde traite de l’état sanitaire du vin lui-même.
-       Dis-moi quel est l’état sanitaire du sol de ton domaine ? et je te dirai ce que tu peux faire.
-       Dis-moi quel est l’état sanitaire de ton vin ? et je te dirai quels sont les différents ingrédients que tu as utilisés pour le fabriquer.

D’un  côté il y a ceux qui fabriquent du vin (wine-maker) de l’autre ceux qui accompagnent la vigne et le raisin dans son accomplissement (wine-grower)
Silence total sur ces deux questions.
A quand la suite ?
Yvon et Olympe Minvielle, vignerons en biodynamie au Château Lagarette

lundi 15 septembre 2014

TELERAMA PARLE ENFIN DE BIODYNAMIE. GENIAL !

Génial ! Télérama parle enfin de la biodynamie !


On peut aller plus loin et mieux comprendre les pratiques des vignerons en biodynamie avec le film long métrage  d'Olympe et Yvon Minvielle " L'ESPRIT DU VIN, le réveil des terroirs", manifeste du Groupe Renaissance des Appellations dont Nicolas Joly ( Coulée de Serant) est le président.

C' est parce qu'ils sont viticulteurs ( mais aussi cinéastes ) au Château Lagarette en biodynamie, qu' Olympe et Yvon ont pu avoir accès à cette vision intime des pratiques vigneronnes en biodynamie et en restituer...toute la saveur. Le vin de Lagarette tout comme le film "L'esprit du vin, le réveil des terroirs" circulent de part le Monde .
MONTESQUIEU  voyageant de Bordeaux à Londres disait "Je ne sais plus si c'est mon vin qui fait vendre mes livres ou si ce sont mes livres qui font vendre mes vins".  

Yvon et Olympe peuvent dire la même chose. Ils ne savent plus si c'est le vin de Lagarette qui fait  connaître le film "L'esprit du vin"  ou l'inverse . Ce vin de Lagarette dont Michel Bettane a pu écrire il y a plus de dix ans (Revue des Vins de France 2003 ):  " Le Château LAGARETTE rappelle ce que Bordeaux sait faire de mieux que tout autre. Une petite merveille ! "
chateaulagarette@orange.fr


Les jeunes surtout les femmes, les professionnels du vin apprécient Les vins du Château Lagarette, dans la plus part des  grandes villes de nombreux pays,

Pour mémoire :
2003 France 2 ENVOYE SPECIAL "Les vins sans toxique" Reportage au Château Lagarette
2010 : GAULT&MILLAU Château Lagarette "La révélation !

lundi 7 juillet 2014

Le vin d'Olympe met les voiles !



ARAWAK, un voilier de la Compagnie TOWT ...

Evénement !

Un soir de juillet 2014. Un port. Des cartons de vin dans la cale  d’un voilier.  Un thonier. Un équipage jeune : des hommes, une femme. Le capitaine raconte l’histoire de son navire. Il nous parle de voyages. Des routes maritimes de l’Espagne à la Scandinavie. Des images défilent à grande vitesse. Sommes-nous dans le rêve ou dans la réalité ? Les quais sont vides. Les cafés pleins. Du foot sur les écrans de télé. C’est la coupe du monde.

Non ! ce n’est pas du rêve. Nous sommes bien dans le réel. Le port se nomme Royan sur l’estuaire de la Gironde. Le thonier s’appelle  ARAWAK et les cartons de vin embarqués  affichent l’étiquette Lagarette.  Guillaume Le Grand a créé en 2009 à Brest cette Compagnie maritime TOWT( TransOceanic Wind Transport)  avec aujourd'hui une flotte de 13 voiliers qui transportent des produits alimentaires naturels. Une réponse aux défis énergétiques et climatiques. 
C'est le renouveau du transport à la voile ! Un transport écologique !

C’était un rêve d’Olympe un rêve ancien. Le vin embarqué sur un voilier. Souvent dans nos échanges le récit revient. Il fait retour, se reprend. Olympe évoque la mémoire de Jean Ollivier son père, maître tonnelier, qui lui racontait, alors qu’elle était enfant l’histoire fabuleuse de ces vins embarqués sur les quais de Bordeaux qui se bonifiaient au fil des voyages en mer.
Une belle histoire portée par les récits croisés des marins et des tonneliers. Hommes de bois travaillés, hommes de métier, de voyages et de bel ouvrage qui nous aident à retrouver le chemin perdu de nos causes communes. Nos racines.

Le temps a passé, mais le récit se maintient. Il nous invite à soigner nos rêves, à les cultiver assidûment pour qu’ils deviennent un jour réalité. Peut-être même que rêves et réalité ne font qu’un.
Espérance...
Yvon

vendredi 20 juin 2014

Jonathan NOSSITER. Rencontre au Cinéma LUX Cadillac 13 JUIN 2014

Avant Première 

 Photo : Alexandra Minvielle
Florent Lemonier, Yvon Minvielle, Jonathan Nossiter


Résistance Naturelle – un film de Jonathan Nossiter

Notes mise en forme après projection du film, et débat en présence de Jonathan Nossiter invité par Florent Lemonier Directeur du Cinéma LUX de Cadillac en Gironde.
 
"Quand au début du débat, je demande à Jonathan Nossiter quelles sont les raisons qui l’ont poussé, 10 ans après Mondovino à produire et réaliser ce nouveau film Résistance Naturelle, il répond : l’émotion (s).
Emotions générées par la rencontre de personnes intègres et sincères qui font le choix de produire des vins dits naturels. Des vins qui expriment le lieu (où les vins sont produits), le terroir, la roche mère, mais aussi l’humanité de ceux qui accompagnent le cycle annuel de la plante –vigne – ainsi que les différentes étapes de l’élaboration des vins.
Aux origines de ce film, une émotion, des émotions, et l’envie de Jonathan Nossiter, l’énorme envie, semble-t-il, de raconter la vie, les vies extraordinaires de ces vignerons-philosophes.
Car c’est bien de ceux-là qu’il s’agit, des vignerons (ils sont quatre) nous racontent leurs rapports au monde, leur philosophie de ces mondes, des mondes aux sein desquels ils ont progressivement bâti leur vie. Mondes du vin, mais aussi mondes de la nourriture, mondes  anciens, mondes  nouveaux, monde de la ville et de la campagne, monde du politique, monde de l’Italie, monde de l’Europe et d’ailleurs.
Mais Jonathan Nossiter ne se satisfait pas des récits de ces vignerons-philosophes dont il apprécie la qualité de la présence. Il pratique avec habileté l’insert d’extraits de films anciens dans les discours présents et actuels de ces vignerons-philosophes. Il fait une place au cinéma, son autre passion, sa passion majeure. Une séquence, un court extrait de film se glisse,  dans le corps du récit, renforçant un sentiment, le faisant dévier ou encore le radicalisant. Assembler, composer, suggérer, déplier ou replier les différents items pour traduire l’émotion de la rencontre avec ces vignerons.
Bien que Jonathan Nossiter s’en défende  ce film, n’est pas que l’expression d’un ressenti qui nous émeut. Résistance Naturelle est avant tout un film politique qui pose de manière radicale les questions du temps présent.
La normalisation des pratiques professionnelles et culturelles étouffe, quelquefois même tue la créativité. Pour vivre, survivre dans ces mondes de la norme et du contrôle, il nous faut passer outre. Entrer dans l’illégalité. Se défaire des règles infondées et quelquefois stupides, produites par les lobbies et ceux qui ne vivent que pour la réussite économique. Trop souvent, accompagnés par les politiques et l’administration européenne.

Le film se déplie et l’essentiel prend forme : «Les politiques européennes nous font obligation à produire et à nous nourrir d’une certaine manière », car « celui qui tient la nourriture, les politiques de la nourriture et l’ensemble des règles qui font obligations au producteur à produire d’une certaine manière, et bien celui-là maîtrise le présent et l’avenir de nos sociétés ».
Il reste à nous défendre, à combattre, à refuser ces orientations mortifères.
Libérons nos imaginaires. Mobilisons nos passés et nos œuvres anciennes. Passés et oeuvres toujours présents, susceptibles de nourrir de nouvelles pratiques et de nouvelles ambitions agricoles.

Il nous faut imaginer d’autres mondes possibles. Des mondes  où la nature ne serait pas réduite à l’état de parure .
Elle est, cette nature, matière à expression, mais elle a aussi en mémoire l’esprit de tous les passés de nos humanités.
Elle est avant toute chose, source de nous-mêmes."
Yvon Minvielle,
Viticulteur Château Lagarette,  
Réalisateur avec Olympe Minvielle du film long métrage « L’ESPRIT DU VIN, le réveil des terroirs »

samedi 7 juin 2014

JUIN : 2 films " Resistance naturelle " , " L'esprit du vin, Le réveil des terroirs"


En Juin à Bordeaux  / 2 dates / 2 événements / 2 films : " Résistance naturelle" de Jonathan Nossiter , " L'esprit du vin, le réveil des terroirs" d'Olympe et Yvon Minvielle.

 - 13 juin 20 h 30  Cinéma LUX à Cadillac Gironde   " Resistance naturelle"  
Le nouveau film de Jonathan Nossiter ( réalisateur de Mondovino)
Débat animé par Yvon Minvielle réalisateur du film "L'esprit du vin, Le réveil des terroirs", et vigneron au Château Lagarette. Dégustation de vins en biodynamie


Quatre vignerons italiens qui produisent des vins en bio, en biodynamie, et naturels,, se battent pour leur rêve culturel et écologique.
Ces vignerons à la joie de vivre communicative et au verbe lumineux ont choisi de sortir du système des DOC (Denominazione di Origine Controllata)  équivalent des A.O.C., Appelations d'Origine Contrôlée en France), considéré comme un carcan destructeur du "terroir.
"Ce sont des rebelles pacifistes. Ils ont su proposer un modèle actif, positif, et ont réfléchi à comment repenser le monde, comment opérer une résistance éthique à un système qui ne marche plus, refuser le marché tout en trouvant une manière de survivre, de vivre", explique Jonathan Nossiter. « Aucun ne ressemble à l'autre. Leurs vins ne se ressemblent pas, ils ont trouvé ce point commun : faire différemment. La valeur commune, c'est  la liberté pour soi-même et  le respect pour les autres", ajoute-t-il.
Préserver la relation charnelle à la terre, à la vigne, rendue impossible par les méthodes agricoles préconisées par le marché et ses institutions régulatrices, à coup de pesticides et autres procédés chimiques de transformation, tel est le mot d'ordre de ces producteurs auxquels Jonathan Nossiter voue une admiration palpable dans ce film. Tourné l'été dernier, ensoleillé et familial, le film a surgi comme par hasard de discussions entre amis.L'un d'entre eux, Stefano Bellotti, impressionne par son charisme. Dans son exploitation de 16 ha « Cascina Degli Ulivi  (Ferme des Oliviers), il crée des vins en biodynamie depuis 25 ans, et en l'écoutant raconter son métier, le spectateur voyage entre philosophie, histoire sociale et biologie.

"C'est vraiment le Pasolini des vignes", nous dit Jonathan Nossiter, "quelqu'un qui n'a peur de personne, qui s'exprime avec une liberté sauvage et dont chacune des expressions de la pensée a un sens éthique et politique, tourné vers la communauté".
 La référence à Pasolini est loin d'être la seule passerelle reliant vin et cinéma. Entre les conversations passionnées avec les vignerons,  Jonathan Nossiter a inséré des séquences de films, "catalogue amoureux de films anti-conformistes" auxquels il voulait aussi rendre hommage.
Pour Jonathan les vignerons « naturels » sont un exemple de liberté qui doit servir d'inspiration dans d'autres univers, comme le cinéma."C'est un modèle de succès éthique, politique et humain" et un message d'espoir aussi, selon Jonathan Nossiter qui voit donc dans "Natural Resistance", "le film le plus joyeux et optimiste que je n'ai jamais fait".


27 et 28 juin, 18 h à la Maison Ecocitoyenne sur les quais - Bordeaux
Pendant l’évenement " Bordeaux fête leVin"  du 26 au 20 juin,  deux projections du film d'Olympe et Yvon Minvielle le 27 et 28 juin à 18 h  « L' Esprit du vin le réveil des terroirs »


Le 27 juin  débat animé par « SlowfoodBords de Garonne » dans le cadre de son programme: «  La nourriture, on en débat ! »

Le film à voir et / ou à revoir :
Dans un monde où les déséquilibres « naturels » se multiplient et ne sont plus maîtrisés, réchauffement climatique, tsunami, vache folle, pandémie, folies de l’agrochimie, abus de pesticides, OGM,  risques sanitaires... des vignerons en biodynamie du Groupe Renaissance des Appelations R.A.O.C. expriment par leur travail et leur produit, une vision apaisée des temps présents, mais aussi des temps futurs,  où à partir d'une question éminemment politique " Que veut dire se nourrir ?", l’humanité pourrait fonder un nouvel idéal du vivre ensemble.
Vignerons nous mêmes, au Château Lagarette, près de Bordeaux, et membres du Groupe R.A.O.C., nous avons souhaité montrer en réalisant ce film comment l’esprit du temps présent ( espérances et désespérances) se dit, et se manifeste,  au travers des pratiques des vignerons en biodynamie...
Réveiller les terroirs et laisser s’exprimer l’esprit du vin !
Ont participé à ce film , 22 vignerons R.A.O.C. d’Europe,   des professionnels du vin, des écrivains, des journalistes : Michel Serres, François JullienChristian Vélot, Jorg ZIpprick, Jacky RigauxProfesseur Dominique Belpomme, MichelRolland, Denis Saverot, …  
Ce film est "Un message d’espoir pour les générations futures !"

Contact : anemosdistribution@orange.fr

lundi 24 mars 2014

Pesticides ! Appel à la vigilance de tous !

2014 !  Appel à la vigilance de tous sur l’hyper dangerosité des pesticides !
Message d' Olympe et Yvon Minvielle, réalisateurs et vignerons


Ces dernières semaines, tout converge (événements, publications, effets média) vers un appel à la vigilance de tous sur l’hyper dangerosité des pesticides ( semaine nationale sans pesticides). Et, comme par hasard ( ???), le monde du viticulture se retrouve aux premiers rangs des débats et controverses. Pleinement engagée sur la ligne de front…
Quelques repères empruntés aux bruits de fond des médias ces dernières semaines :
- Tout d’abord "l’affaire Emmanuel Giboulot", notre ami vigneron bourguignon qui a fait le choix de ne pas salir sa terre, pour traiter une prétendue alerte à la cicadelle, alerte purement administrative.
- Ensuite le livre d’Isabelle Saporta « Vino Business » un document explosif où pour une fois, la question de l’effet pesticide sur les grands crus est posée.
- Enfin les infos ordinaires que nous adresse au quotidien la presse VITI-VINI sur les effets désastreux des pesticides et l’incapacité des Institutions Professionnelles (celles de la viticulture) à réagir de manière citoyenne (intérêt général) face à l’emprise des lobbies du phytosanitaire sur le monde viticole.
Bref, tout cela bouge, tout cela interagit, tout cela nous interroge sur cette question aujourd’hui fondamentale qui est celle de la présence, assidue et constante, des pesticides dans notre nourriture
En projetant, re-projetant « L’esprit du vin Le Réveil des Terroirs », Vous participerez, vous, vos proches, vos partenaires et clients de cet appel à la vigilance de tous sur l’hyper dangerosité de la présence de résidus de pesticides dans notre nourriture"
  Olympe et Yvon Minvielle,
Réalisateurs du film " L' ESPRIT DU VIN, Le réveil des terroirs" et vignerons.
olympeminvielle@orange.fr

Sur ce thème ANEMOS Distribution propose aux associations, collectifs et regroupements divers, une soirée thématique en 2014,  avec un mini package : film + débats + dégustation, + présence de vignerons de la région selon disponibilités.
+ présence des réalisateurs- vignerons.
Film documentaire long métrage ( visa d'exploitation)
"L'ESPRIT DU VIN, Le réveil des terroirs" sur la viticulture en biodynamie
"Un message d'espoir pour les générations futures"
 
www.lespritduvin.org

Avec 22 vignerons du Groupe RAOC ( dont Nicolas Joly ( Loire), Olivier Humbrecht ( Alsace), Anne Claude Leflaive ( Bourgogne), ...)
Des professionnels du vin ( Michel Roland, Zorg Zipprick,...)
Des écrivains ( Michel Serres, François Jullien, Jacky Rigaux , ....) 
Des chercheurs ( Professeur Belpomme, Christian Velot,... )
Tous  donnent leur point de vue sur cette viticulture et sur les grands thèmes en débat de notre société.

2014  Le film continue sa route, avec de nombreuses projections...
Anemos Distribution / anemos.distribution@orange.fr
www. planetwines.tv ( achat DVD en ligne)
Version française, version anglaise, version espagnole
Pour mémoire :
2 communiqués de Presse. AFP.pdf  - Utopia Bordeaux.pdf

jeudi 6 mars 2014

Samedi 22 Mars Marché de Montreuil. Vins et actualités.


INVITATION
Samedi 22 MARS 2014 10h à 18 h

MARCHE DES VINS BIO DE MONTREUIL-SOUS-BOIS
Palais des Congrès Marcel Dufrich, 117 rue Étienne Marcel 93100 Montreuil- Métro : Robespierre

Deux événements marquent le début de l'année 2014 !
Les affaires comme disent les grands médias !  
Emmanuel Giboulot ( Bourgogne)  
et  Olivier Cousin ( Anjou)
Tous deux sont nos amis ( R.A.O.C www.biodynamy.com.). 
Tous deux sont poursuivis par la justice
parce qu'ils ont " trop bios", 
parce que leurs vins sont trop bons, trop justes et trop propres. ( Carlo Pétrini )

Saluons le courage et le cri du coeur de J.P. Gené

Laissez le vin bio en paix - Le Monde
 www.lemonde.fr/le.../laissez-le-vin-bio-en-paix_4374345_1616923.html


Viticulteurs en «bio et biodynamie » dans le bordelais, nous soutenons le bourguignon Emmanuel Giboulot et l'angevin Olivier Cousin. Nous dénonçons avec fermeté l’hypocrisie du discours politico-administratif qui d’un côté prétend défendre et promouvoir l’agriculture »bio » et de l’autre, menace, s’apprête à condamner, et quelques fois condamne les agriculteurs qui pratiquent la culture «bio» avec passion, conviction et soucis de la protection de l’environnement et de la santé du consommateur.
La bataille est engagée !
Maintenons nos feux !
et plus que jamais soyons vigilants et présents dans les débats, les manifestations et les dégustations  !

Le 22 mars à Montreuil, venez échanger avec nous à la table de Lagarette.
Nous partagerons le verre de l’amitié et de la solidarité avec Emmanuel et Olivier.
A très bientôt. Au plaisir de vous revoir !
Alexandra, Olympe et Yvon
Tel : 0613288248 - 0614138966
www.planetwines.tv  Boutique 
www.lespritduvin.org   Film d' Olympe et Yvon Minvielle

dimanche 5 janvier 2014

TRES BONNE ANNEE 2014 !


EVENEMENT - INVITATION - MARDI 14 JANVIER 2014 - 18H
« Salons Librairie Mollat »  15 rue Vital Carles  Bordeaux

"DEVENIR COMPAGNON... DEVENIR COMPAGNON VIGNERON"

Rencontre avec :
 
Jean MOPIN, auteur du livre "Devenir Compagnon" Flammarion editions 2013,



Alain MOUEIX,"Château FONROQUE", Grand Cru Classé de Saint Emilion,
Président de l'Association des Grands Crus Classés de Saint Emilion




et Christophe PHILIPPOT, Président Région Aquitaine
Compagnons du Devoir et du Tour de France

3eme Conférence : «VIGNERONS EN COMPAGNONNAGE » Le Métier de Vigneron

Les Compagnons du Devoir et du Tour de France Aquitaine (AOCDTF), Yvon MINVIELLE, vigneron au Château Lagarette, réalisateur avec Olympe du film « L’ESPRIT DU VIN, Le réveil des terroirs ». vous invitent à participer le mardi 14 janvier à 18h, dans les Salons de la Librairie Mollat à Bordeaux » à la troisième rencontre « Conférence Débat »,  sur le métier de vigneron.
Le 14 janvier 2014 nous reprenons les conférences-débats sur le métier de vigneron avec l'AOCDTDF. Nous sommes accueillis cette année, par la librairie MOLLAT à Bordeaux. Cette première séance de 2014 nous permettra de faire le point sur les acquis des conférences 2013, et de présenter notre programmation 2014.
La viticulture d’aujourd’hui, comme celle de demain, a besoin d’hommes de métier, de vignerons accomplis, qui, au-delà de leurs savoirs techniques et scientifiques, maîtrisent aussi les gestes du métier, ainsi que les cultures professionnelles afférentes. Celles des régions, des terroirs, des savoir-faire ancestraux, des modifications climatiques.
Les vins vrais et singuliers, qui ont fait la richesse de nos provinces viticoles, ne peuvent être réduits à de simples constructions techniques. Ils expriment le lieu, l’histoire des pratiques, et des manières de faire, ainsi que l’imaginaire des hommes de métier.
En faisant entrer au sein de leurs communautés de métier celles des vignerons, l’AOCDTF relève le défi : accompagner dans l’accomplissement de leur vie de métier, les vignerons d’aujourd’hui, mais aussi ceux de demain.
L’objet de notre conférence-débat est de favoriser l’échange entre la démarche des compagnons telle que présentée par Jean MOPIN et l’expérience des vignerons telle que portée et présentée par Alain MOUEIX.
Avec bien entendu vos questions et vos contributions aux débats.
Rendez vous le 14 janvier à 18H00.  Clôture prévue à 19H30

Merci de confirmer votre présence par mail ou par tel. 
chateaulagarette@orange.fr ( Olympe) 
o.gauthier@compagnons-du-devoir.com (Odile)
Tel : 06 03 46 30 60 (Yvon Minvielle) 

Liens